De Walhern à Syens

Le Recensement vaudois de 1797 ne laisse apparaître aucune mention de cette famille, originaire de Wahlern BE.

La Commune de Syens accorde la bourgeoisie à un BINGGELI, en 1800.

On trouve dès 1805 des Binggeli de Guggisberg BE à Lausanne, cette branche est éteinte.

En 1807, une famille Binggeli de Schwarzenburg BE s'établit à Cheseaux. De même, et dans le même village, qu'une branche de Wahlern, citée en 1835.

Des Binggely de Wahlern sont bourgeois de Cossonay, dès 1822., alors que des Benguely de Guggisberg deviennent bourgeois de Chardonne en 1819.

Source : Livre d'Or des Communes vaudoises et Armorial vaudois de Galbreath

Mars 2002 - Philippe Badoux

 

 

BINGGELI, BINGGELY, BENGUELY. Famille d'origine bernoise (Schwarzenburg, Wahlern et Guggisberg) dont diverses branches ont été reçues bourgeoises de Syens (1800), Lausanne (1805), Cheseaux (1807 et 1835), Chardonne (1819), Cossonay, (1822).

Une pierre sculptée moderne à Cuggy-sur-le-Mont porte les armes d'E. Binggeli: de gueules au soc de charrue d'argent soutenu d'un mont de trois coupeaux de sinople et accompagné en chef de deux étoiles à six rais d'argent (Planche VII). Les mêmes armes se trouvent dans les notes mss du docteur Meylan.

Tinguely Anciennement Tenglis, Tengelis. Patronyme fribourgeois situé à la limite des, langues, venant soit du germanique tengel, chantant. ou tängeli (aiguiseur de faux " enchapleur "), soit d'un ancêtre italien Tengli, qui serait venu de Toscane. Selon une hypothèse régionale, les familles Tinguely, Pinguely, Binggely, Binggeli et Benguely (anciennement Benggeli), toutes arrivées du Guggisberg bernois en pays fribourgeois et vaudois, seraient apparentés.